PDF Effet de l’intensité d’ensoleillement sur la croissance initiale en pépinière de Guibourtia ehie (A. Chev.) Leonard (Caesalpiniaceae), espèce couramment exploitée et menacée d’extinction, dans l’Unité de Gestion Forestière de Bossematié (Côte d’Ivoire).

Télécharger Effet_de_l’intensité_d’ensoleillement_ sur_la_croissance_initiale_de_Guibourtia_ehie.pdf ( 878 KB)
Afficher Open in browser
Upload date 01 Apr 2016
Contributeur Gouve Claver Yian
Couverture géographique Côte d'ivoire
Mots-clefs Essence forestière, essence vulnérable, croissance en hauteur, croissance en diamètre, production foliaire.
Date de publication 03/04/2016
Toutes les versions
# Nom du fichier Contributeur Upload date Taille Type de contenu
1 Effet_de_l’intensité_d’ensoleillement_ sur_la_croissance_initiale_de_Guibourtia_ehie.pdf (actuel) Gouve Claver Yian 01 Apr 2016 878 KB application/pdf

Une étude sur la croissance en pépinière de Guibourtia ehie (Caesalpiniaceae), en fonction de l’intensité de l’ensoleillement, a été réalisée dans l’Unité de Gestion Forestière de Bossematié. Le principal objectif est de contribuer à accroître les connaissances sur la croissance initiale de Guibourtia ehie (Caesalpiniaceae), espèce surexploitée et menacée d’extinction, afin de l’utiliser dans les programmes de reboisement des forêts ivoiriennes. L’étude est basée sur l’observation de la dynamique de croissance en hauteur et en diamètre et de la production foliaire de cette espèce dans des milieux d’ensoleillement d’intensité varié. Trois milieux d’intensité d’éclairement graduelle (faible, moyenne, forte) abritant chacun, des pépinières de Guibourtia ehie (Caesalpiniaceae) ont été installés et les différentes mensurations et dénombrements y ont été effectuées. Les résultats ont montré que les hauteurs moyennes des milieux faiblement et moyennement ensoleillés sont statistiquement différentes (F = 8,457 ; P = 0,0070) de celle du milieu fortement ensoleillé. De même, les milieux peu ensoleillés ont eu une influence significativement positive (F = 9,636 ; P = 0,0046) sur la croissance en diamètre des plants. Egalement, les milieux d’ensoleillement modéré ont eu une influence hautement significative (F = 12,64 ; P = 0,0018) sur la production foliaire des jeunes tiges. Par ailleurs, l’étude a montré que la croissance initiale de Guibourtia ehie (Caesalpiniaceae) est lente, à l’instar de celle de la majorité des essences forestières couramment exploitées.