PDF Gestion durable de la faune et des ressources cynégétiques en Côte d’Ivoire Rapport pour les Etats généraux de la forêt, de la faune et des ressources en eau

Télécharger 150806_gd faune et des ressources cynegetiques_rapport final.pdf ( 1 MB)
Afficher Open in browser
Upload date 12 Jan 2016
Contributeur Gouve Claver Yian
Couverture géographique Côte d'Ivoire
Date de publication 18/01/2016
Toutes les versions
# Nom du fichier Contributeur Upload date Taille Type de contenu
1 150806_gd faune et des ressources cynegetiques_rapport final.pdf (actuel) Gouve Claver Yian 12 Jan 2016 1 MB application/pdf

Dès son accession à l’indépendance, la Côte d’Ivoire s’est dotée d’institutions à même de définir une politique de gestion de ses ressources naturelles, notamment, les ressources fauniques et cynégétiques. Dans ce sens, différentes stratégies et initiatives ont été mises en place avec l’interdiction de la chasse en 1974. Cependant, les différentes études réalisées sur la filière gibier et sur les modalités d’une reprise de la chasse, ont toutes relevé la nécessité de faire un état des lieux du secteur et de proposer de nouvelles orientations sur la gestion de la faune. Les prochains Etats généraux de la forêt, de la faune et des ressources en eau constituent un cadre adéquat pour faire ce bilan et une analyse des mécanismes ayant conduit à cette situation en vue de proposer des solutions pérennes. Ainsi, le défi actuel est la conservation durable de la faune, gage du maintien d’un équilibre écologique, d’une sécurité alimentaire maitrisée, d’une économie diversifiée et de l’identité sociale et culturelle du peuple ivoirien. La gestion durable de la faune en Côte d’Ivoire repose sur l’implication de nombreuses institutions et sur la mise en œuvre de plusieurs projets et programmes de conservation. Le manque de moyens matériels est souvent cité pour expliquer certains disfonctionnements des structures en charge de l’environnement, des forêts et de la faune ; Mais le manque de ressources humaines et la nécessité de formation sont probablement le plus grand des handicaps. De plus, plusieurs lacunes doivent être comblées pour une gestion durable de la faune en Côte d’Ivoire.