PDF Création d'un parc zoologique dans le district d'Abidjan

Télécharger avant_projet_de_creation_parc_zoologique.pdf ( 337 KB)
Afficher Open in browser
Upload date 02 Feb 2016
Contributeur Gouve Claver Yian
Couverture géographique Côte d´Ivoire
Mots-clefs Zoo, conservation, développement durable, faune, flore, Abidjan
Date de publication 10/02/2016
Toutes les versions
# Nom du fichier Contributeur Upload date Taille Type de contenu
1 avant_projet_de_creation_parc_zoologique.pdf (actuel) Gouve Claver Yian 02 Feb 2016 337 KB application/pdf

La fermeture de l'exercice de la chasse adoptée par la Côte d'Ivoire comme stratégie de développement durable de son potentiel faunique a été accompagnée de plusieurs mesures dont le changement des statuts des zones à vocation cynégétique qui ont été reconverties soit en parcs nationaux et réserves soit en forêts classées;

Cependant la plupart des parcs créés n’ont pas bénéficié de plan d’aménagement et de gestion. Ainsi le zoo d’Abidjan Etablissement privé jusqu'en 1972, racheté par l'Etat Ivoirien en 1973 et immatriculé sous le titre foncier n° 16862/CF est en ruine (pression de l’urbanisation galopante de la ville d’Abidjan, versement des déchets toxiques, réduction de budget). De même le parc animalier d’Abokouamekro a perdu sa clôture.

Les leçons tirées de ces expériences obligent au renforcement du cadre institutionnel des sites de conservations en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui la tendance de conservation de la faune et de la flore est à l’heure des parcs zoologiques qui sont des sites respectant certaines normes internationales. Les jardins ou parcs zoologiques ont pour principale mission la conservation des espèces et la sensibilisation du public aux différents problèmes que connaît le monde animal (danger d'extinction, diminution du milieu naturel, braconnage, etc.). Ils ont quatre fonctions fondamentales à remplir :

· Fonction de conservation

Avec l'avancement du progrès scientifique et technologique, la pollution et la déforestation ont augmenté de façon spectaculaire, affectant l'habitat de certaines espèces animales. Les parcs zoologiques doivent contribuer à la protection de la nature, non seulement en transmettant un savoir, mais aussi en défendant le droit des animaux à conserver un espace naturel intact. Pour cette raison, l'un des seuls moyens d'éviter l'extinction de certains animaux est de les élever en captivité. De nombreuses espèces ont déjà réussi à se reproduire en captivité et plus tard, quelques-unes après une période d'adaptation, ont pu être réintroduites dans la nature. L'élevage conservatoire de ces espèces est destiné à repeupler les biotopes affectés ou à renforcer les populations menacées. Aussi, le zoo a pour rôle de protéger les animaux sauvages plutôt que de les exploiter. L'existence même des parcs zoologiques n'est en réalité légitime que dans la mesure où ils contribuent à la conservation des espèces animales.

· Fonction de récréation

Cet objectif, qui consiste à satisfaire le plaisir des visiteurs, est primordial pour les êtres humains mais est secondaire et le moins essentiel pour le bénéfice direct des animaux. En effet, la mission de récréation d'un jardin zoologique consiste à proposer un lieu de détente et de divertissement à un large public citadin. Les jardins zoologiques doivent être ouverts à un public de tous horizons (local, régional et national, voire international).

Les jardins zoologiques présentent des animaux venus du monde entier et originaires des cinq continents. Généralement, c'est le but qu'ils poursuivent pour susciter l'intérêt du public et pour exciter sa curiosité.

· Fonction d’éducation

Les panneaux d'information sur la biodiversité et les pancartes signalétiques sur les espèces animales permettent aux jardins zoologiques de transmettre aux visiteurs un maximum de connaissances, en matière de sciences naturelles et de conservation de la nature, afin qu'ils prennent conscience de l'action destructrice de l'homme sur la nature. Le zoo sensibilise ainsi les gens à approfondir leurs connaissances sur les animaux sauvages, sur le statut des espèces menacées, sur les menaces auxquelles celles-ci sont confrontées et les facteurs qui causent ces menaces, avec l'espoir de créer l'intérêt public pour arrêter et inverser les facteurs qui mettent en péril la survie de ces espèces en premier lieu.

· Fonction de recherche

Les jardins zoologiques se consacrent à la recherche sur les animaux, vivant en captivité ou en liberté, pour acquérir des connaissances précises qui sont indispensables pour améliorer l'élevage en captivité et pour protéger la nature et la faune sauvage  Les résultats des recherches en psychologie animale, sur le comportement des animaux, en partie pratiquées dans l'enceinte des zoos, trouvent une application dans tous les domaines abordés au zoo. Tout ce qui aide à la reproduction des animaux sauvages, à leur santé et aussi à notre connaissance de leur mode de vie, contribue à leur préservation. Des programmes de recherche portent, par exemple, sur les techniques de reproduction assistée (les tests de grossesse, l'insémination artificielle, la fécondation in vitro, le transfert d'embryons), la nutrition, le traitement des maladies, et le suivi, notamment par radiopistage, des animaux dans la nature.