News Atelier d’information et de sensibilisation des communautés locales et Tradipraticiens au protocole de Nagoya sur l’APA à Soubré

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son programme d'activités relatives au Protocole de Nagoya sur l'Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages découlant de leur utilisation, le Ministère de l'Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l'Environnement a organisé à l'attention des communautés locales et des tradipraticiens des communes de Bouaké, Divo et de Soubré, un atelier d'information et de sensibilisation.

Lien relatif http://www.environnement.gouv.ci
Source Point Focal APA du MINESUDD
Date de publication 23/05/2014
Contributeur Augustin Kone
Couverture géographique Parcs nationaux,
Mots-clefs tradipraticiens, biopiraterie, appropriation, illicites, amenuisement,

Introduction

Le mardi 14 mai 2014, s’est tenu à la salle de réunion Tondossama de l’OIPR, sise à Soubré l’atelier d'information et de sensibilisation des communautés locales et Tradipraticiens au protocole de Nagoya sur l’APA. L’atelier s’est déroulé en séance plénière et en travaux de groupes.

L’objectif principal de cette activité vise à contribuer à la protection et à la conservation durable des ressources biologiques/génétiques en vue d’une mise en œuvre effective du Protocole de Nagoya en Côte d’Ivoire.

1. Objectifs spécifiques

  • Informer et sensibiliser les communautés locales et les tradipraticiens au protocole de Nagoya;
  • Identifier et promouvoir les bonnes pratiques pour la protection des ressources biologiques ;
  • Identifier les rôles des communautés locales et des tradipraticiens dans la mise en œuvre effective du Protocole de Nagoya.

2. Participation à l'atelier

L’atelier a été rehaussé par la participation d’une forte délégation des autorités préfectorales. Outre ces autorités préfectorales, l’atelier a connu la participation de plus d’une vingtaine de participants notamment les représentants des communautés locales, des tradipraticiens, des agents de l’OIPR et de la GIZ / PROFIAB.

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie a été ponctuée par :

a) l’Allocution de bienvenue prononcée par le Commandant Diarrassouba Abdoulaye, Directeur de la zone Sud Ouest.

Le Commandant a souligné que le présent atelier est une étape importante dans le processus de mise en œuvre du protocole et a tenu à rappeler que le projet est à sa phase pilote et allait plus tard s’étendre à toutes les communautés du pays.

b) Avant le mot d’ouverture de l’atelier, l’honneur est revenu à Mme AMARI Véronique, Point Focal APA, de faire une brève présentation des objectifs et de l’enjeu du Protocole de Nagoya.

Elle a mis un accent particulier sur la sensibilisation des enjeux et des défis du protocole de Nagoya par les communautés locales et les tradiparticiens.

c)  L'allocution d’ouverture a été prononcée par Monsieur Alliali Kouadio, Préfet de la région de la Nawa, représentant Monsieur le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable.

Le Préfet de la région de la Nawa, a exhorté l’ensemble des participants à prendre une part active aux travaux de l'atelier dont le thème revêt une importance capitale. Il a abordé le terme de la biopiraterie ou l’appropriation illicite des ressources biologiques et connaissances traditionnelles associées qui occasionne l’amenuisement de nos ressources biologiques dû à la méconnaissance des enjeux du protocole de Nagoya par les communautés locales et les tradipraticiens. Il a par ailleurs souligné la nécessité d'une imprégnation de toutes les parties prenantes.

Déroulement des travaux

1. Les travaux en plénière

Les travaux en plénière ont été meublés par deux (2) présentations portant sur :

  1. Le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) enjeux et défis pour les communautés locales et la Côte d’Ivoire;
  2. La documentation des connaissances traditionnelles.

Suite aux différentes présentations, les observations et commentaires ont porté essentiellement sur les points suivants :

  • La commission en charge du protocole;
  • La mise à disposition de la documentation et la sensibilisation sur le Protocole de Nagoya;
  • Le mode de partage des avantages entre les communautés locales
  • La création d’un registre du terroir national à l’exemple de l’Afrique du Sud afin de documenter les connaissances traditionnelles associées;
  • Les critères d’identification d’un détenteur.

A toutes ces préoccupations, les présentateurs ont apporté des réponses appropriées à la satisfaction des participants.

2. Les travaux de Groupe

Conformément aux termes de référence, les travaux de commission ont porté sur :

  1. L’identification des rôles des communautés locales dans la gestion des ressources génétiques et connaissances traditionnel associées au regard de l’APA;
  2. La définition de stratégies en vue de la protection des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles et l'identification de besoins en renforcement des capacités pour y remédier.

A l’issue des travaux, les recommandations suivantes ont été formulées:

  • Renforcer la sensibilisation et la communication sur le processus APA au niveau des communautés (MINESUDD/Point focal APA, les communautés des tradipraticiens du présent atelier);
  • Mettre en place un point focal au niveau local de protection des RG et CTa (Point Focal APA);
  • Mettre en place l’associations des tradipraticiens;
  • Procéder à une large consultation des communautés durant tout le long du processus APA.

Veuillez noter que cette information a expiré.