News Développement Durable: l’AFD prête à soutenir la Côte d’Ivoire dans le domaine des Energies renouvelables

Le gouvernement ivoirien veut développer le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, pour accélérer sa marche vers le développement durable. Pour ce faire, le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement durable a eu une importante séance de travail, sur la question, avec des experts de l’Agence Française de Développement (AFD). Les échanges ont, principalement, porté sur un appui à la Côte d’Ivoire pour accélérer sa transition énergétique, grâce à des investissements privés massifs dans les Energies Renouvelables et l’efficacité énergétique, à travers le Projet SUNREF UEMOA.

Lien relatif http://www.environnement.gouv.ci/actualite.php?rd=227
Source Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement durable (MINEDD)
Date de publication 05/02/2015
Contributeur Milène Nadège Koutouan
Couverture géographique Côte d´Ivoire,
Mots-clefs énergies renouvelables, développement durable, Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement durable (MINEDD), Agence Française de Développement (AFD), Projet SUNREF UEMOA, nouveau code de l’électricité, efficacité énergétique, Fonds Français pour l’Environnement Mondial

La vision du gouvernement ivoirien est d’accroitre la part des Energies Renouvelables dans le mix énergétique et promouvoir l’efficacité énergétique. Cette vision a été réaffirmée, d’entrée de jeu, par le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, au cours des échanges. Pour atteindre cet objectif, la Côte d’Ivoire, selon le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO, a renforcé son cadre institutionnel et légal avec la loi d’orientation sur le développement durable et le nouveau code de l’électricité. 
Le Ministre n’a pas manqué de rappeler les attentes du gouvernement ivoirien qui sont d’accélérer la transition énergétique grâce à des investissements massifs dans le secteur des énergies renouvelables. C’est pourquoi, il a salué la mise en place du Projet SUNREF UEMOA qui consiste à mettre à disposition des banques opérant dans l’Espace UEMOA, une ligne de crédit de 30 millions d’euros soit 19 milliards 650 millions de F CFA, dédiés aux investissements dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

A sa suite, le Chef de mission, par ailleurs chefs de projet à l’AFD, M. VASSEUR Denis, a précisé que ce projet dispose de plusieurs instruments d’appui aux financements environnementaux, à savoir, le refinancement des banques par un apport de ressources, le renforcement des capacités internes des banques, le soutien à la demande de financement, le versement des primes à l’investissement aux porteurs de projet innovants et la possibilité de partager du risque avec des banques partenaires à travers les garanties ARIZ, dans le but de faciliter l’accès au financement des petites et moyennes entreprises et des institutions de microfinances. C’est pourquoi, il a insisté sur l’appui du gouvernement ivoirien pour la réussite de ce projet.

Précisons que ce Projet SUNREF est financé par l’Union Européenne et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial et concerne pour sa phase pilote, outre la Côte d’Ivoire, 4 autres pays de la CEDEAO que sont le Burkina-Faso, le Sénégal, le Togo et le Benin. Il propose, par ailleurs, une assistance technique aux porteurs de projet et aux banques partenaires et consistera à : identifier un portefeuille projet d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable éligibles aux conditions des lignes de crédit, accompagner les porteurs de projet dans la structuration de leur demande de financement, proposer aux banques partenaires des formations dans le domaine du financement des projets d’énergie durable.

Veuillez noter que cette information a expiré.