News INTERDICTION DES SACHETS PLASTIQUES : Le gouvernement et les producteurs signent une convention pour le rachat et le recyclage des déchets de sachets plastiques

Le vendredi 04 avril 2014 à la Primature, une convention a été signée entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et les producteurs de sachets plastiques. L’objet de cette convention est de débarrasser le territoire national des déchets de sachets plastiques accumulés, en vue de les recycler.

Lien relatif http://www.environnement.gouv.ci/actualite.php?rd=170
Date de publication 21/05/2014
Contributeur Marie Solange Tiebre
Couverture géographique Côte d'Ivoire,
Mots-clefs Sachets plastiques, recyclage,

La signature de cette convention matérialise donc les dispositions de l’arrêté n°065 du 19 février 2014 en son article 7, qui prévoit « de rendre opérationnelle à l’échelle nationale, une filière de rachat et de recyclage des déchets de sachets plastiques » ; cela avant l’entrée en vigueur en août 2014, de cet arrêté qui interdira de produire, de commercialiser, d’utiliser et de détenir les sachets plastiques en Côte d’Ivoire.

C’est sous l’œil bienveillant de Monsieur AHOUA N’Doli Théophile, Directeur de Cabinet du Premier Ministre, que les Ministres, Rémi ALLAH-KOUADIO de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, et Jean Louis BILLON du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, représentant par la même occasion, Jean-Claude BROU, de l’Industrie et des Mines, dont il assurait l’intérim, ont signé cette convention pour le compte du Gouvernement. Les producteurs de sachets plastiques étaient, quant à eux, représentés par Monsieur Michel ASSAMOI pour la Chambre de Commerce et d’Industrie Libanaise en Côte d’Ivoire et Monsieur Joseph-Désiré BILEY, pour la Fédération Nationale des Industries et Services de Côte d’Ivoire.

Le Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO a indiqué que cette convention vient déterminer les engagements des parties prenantes à cette convention, en vue de débarrasser le territoire national des déchets de sachets plastiques. Ainsi, le Gouvernement a en charge la mise en place d’un cadre qui permettra la collecte de ces déchets pour les diriger vers les potentiels acheteurs; tandis que les industriels de la plasturgie s’engagent à racheter ces déchets plastiques pour les recycler.

Ces derniers ont exprimé leur volonté de respecter leurs engagements définis dans cette convention, car ils sont convaincus que cette mesure va permettre selon eux, de valoriser les déchets plastiques et de favoriser l’émergence d’un réseau de micro-entreprises de collecte de ces déchets, pourvoyeurs d’emplois.

Veuillez noter que cette information a expiré.