News La charte de l'eau du Bassin du Niger, bientôt ratifiée en Côte d'Ivoire

Abidjan, capitale Economique de la Côte d'ivoire, a abrité, le vendredi 21 mars 2014, un atelier d'information et de sensibilisation des parlementaires et élus locaux sur la charte de l'eau du bassin du Niger. La cérémonie d'ouverture de cette séance d'information a été présidée par Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts, en présence du Secrétaire Exécutif de l'Autorité du Bassin du Niger (ABN) et de plusieurs partenaires.

Lien relatif http://www.eauxetforets.gouv.ci/index.php/le-minef/actualites/a-la-une/316
Source Le Minef
Date de publication 09/04/2014
Contributeur Milène Nadège Koutouan
Couverture géographique Côte d´Ivoire,
Mots-clefs ratification, La charte de l'eau du Bassin du Niger, Autorité du Bassin du Niger (ABN), Ministre des Eaux et Forêts (Minef), régions du Nord-Ouest de la Côte d'Ivoire (la Bagoué, le Folon, le Kabadougou et le Poro), Programme Intégré de Développement d'Adaptation aux Changements Climatiques (PIDACC),

Dans son allocution d'ouverture des travaux de l'atelier, le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur Mathieu Babaud DARRET, a remercié la GIZ pour son appui financier à la réalisation de cet atelier ainsi que le Secrétaire Exécutif de l'ABN Monsieur Collins IHEKIRE pour tous ce que son organisation fait pour la Côte-d' Ivoire. Il a formulé l'espoir que cette rencontre permettra aux parlementaires et aux élus locaux des zones riveraines du bassin du fleuve Niger de connaitre non seulement l'ABN mais aussi les activités qu'elle mène dans notre pays.
Les travaux de l'atelier ont concerné essentiellement la Charte de l'eau qui est un outil juridique destiné à favoriser une coopération entre les états fondée sur la solidarité et la réciprocité pour une utilisation durable, équitable et coordonnée de la ressource en eau du bassin du Niger.
Les experts de l'ABN ont insisté auprès des parlementaires et des élus locaux sur l'importance de cet outil et sur l'intérêt pour notre pays de le ratifier. Notons que les huit autres Etats membres l'ont déjà fait. Cette ratification permettra aux régions du Nord-Ouest (la Bagoué, le Folon, le Kabadougou et le Poro) de bénéficier des retombées des 36 projets qui leur sont destinés pour un montant de 101,3 milliards de francs CFA.
D'autres projets destinés à la même portion nationale du bassin du Niger sont issus du Programme Intégré de Développement d'Adaptation aux Changements Climatiques (PIDACC), portés pas la BAD, pour un montant de 20,5 milliards.
Ces projets permettront entre autre la construction de barrages, les aménagements de plaine, le développement hydro-agricole, le développement de l'hydroélectricité, de la riziculture de bas-fonds et l'amélioration des techniques et pratiques culturales de l'agriculture non irriguée.
Rappelons que l'Autorité du Bassin du Niger (ABN) est un organisme régional créé depuis 1964, et qui regroupe neuf pays ayant en partage le bassin du fleuve Niger : le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, la Nigéria, le Tchad.

Veuillez noter que cette information a expiré.