News Le Ministre déclare la guerre aux scieurs clandestins

Le jeudi 17 avril 2014, la ville d'Adzopé, chef-lieu de la région de la Mé, a abrité la cérémonie de lancement officiel de la campagne nationale de lutte contre le sciage à façon. Présidée par Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts, Mathieu Babaud DARRET, cette cérémonie, marquée par l'équipement des Directions Régionales en moyens roulants, a été l'occasion pour le Ministère des Eaux et Forêts de sonner la mobilisation générale contre le phénomène du sciage clandestin qui a un impact négatif au plan économique et écologique.

Lien relatif http://www.eauxetforets.gouv.ci/index.php/le-minef/actualites/a-la-une/324
Source Ministère des Eaux et Forêts (Minef)
Date de publication 06/05/2014
Contributeur Milène Nadège Koutouan
Couverture géographique Côte d´Ivoire,
Mots-clefs Région de la Mé, Campagne Nationale de lutte contre le sciage à façon, sciage clandestin,

Il y avait du beau monde à ADZOPE pour la circonstance. Outre la forte mobilisation des autorités administratives des départements composant la Région de la Mé, l'on a enregistré un déplacement massif des opérateurs de la filière bois que sont les exploitants forestiers, les exploitants de produits secondaires et les industriels du bois ainsi que les membres des différentes organisations syndicales du secteur. Cette forte mobilisation a permis à monsieur le Ministre de tirer sur la sonnette d'alarme vu l'impact négatif que le phénomène du sciage clandestin fait peser sur l'économie ivoirienne.
En effet, Monsieur le Ministre des Eaux et Forêts a indiqué que le sciage à façon constitue plus de 35% de volume d'exploitation forestière, soit un peu plus de 400.000 m3 de bois qui sont prélevés ainsi frauduleusement. Cette activité illégale menace le couvert forestier de la côte d'ivoire, fragilise le secteur des industries, et Chaque année, fait perdre environ 21 milliards de FCFA à l'économie nationale.
C'est pourquoi, rappelant la prise du décret n°2013-815 du 26 novembre 2013 portant interdiction du sciage à façon par le gouvernement ,Monsieur le Ministre a demandé aux Préfets qui sont les présidents des comités de gestion et de suivi des périmètres d'amener leurs différents membres à plus de vigilance dans la lutte contre ce phénomène qui est devenu un véritable fléau socio-économique, vu les proportions grandissantes qu'il prend. Monsieur le Ministre a surtout mis l'accent sur la réquisition de la force publique, en cas de nécessité, pour faire échec à tous ceux qui s'adonnent à cette activité qui est désormais punie par la loi.
Cependant, pour résoudre à la question de l'approvisionnement du marché local en produits finis et semi finis par les industriels, Monsieur le Ministre a fait la promesse de mettre en place très prochainement une plateforme de discussion afin de permettre aux industriels et aux revendeurs agréés de parvenir à un accord minimum pour l'approvisionnement du marché local . Ce qui aura pour avantage d'empêcher les revendeurs de se tourner vers les produits proposés par les scieurs clandestins.
Afin de permettre à l'Administration forestière d'être plus opérationnelle désormais dans la traque aux indélicats et autres fossoyeurs de la forêt ivoirienne, chaque Direction Régionale s'est vu doter d'un véhicule 4x4 simple cabine. La remise des clés a eu lieu avec le Directeur Général des Eaux et Forêts, le Colonel SORO Yamani.
Il faut noter que la cérémonie de lancement de la campagne a été marquée par une visiter des saisies de bois sciés effectuées par le cantonnement forestier d'Adzopé. Ensuite, le cap a été mis sur le marché de bois où les revendeurs agréés ont exposé à monsieur le Ministre les problèmes d'approvisionnement qu'ils rencontrent auprès des industriels. Enfin les visites se sont achevées dans les unités de transformation de FIP et INPROBOIS où Monsieur le Ministre a pu se rendre compte des importants investissements faits par ces industriels.

Veuillez noter que cette information a expiré.